L’ergonomie est par définition, une étude visant à améliorer les conditions de travail tout en augmentant ainsi la productivité. Cette pratique se met donc au service du bien-être humain.

On distingue trois domaines majeurs dans l’ergonomie :

  • L’ergonomie physique
  • L’ergonomie cognitive
  • L’ergonomie organisationnelle

L’ergonomie physique correspond principalement à la prévention des TMS (troubles musculo squelettiques). En effet, cette pratique consiste à analyser tous les mouvements que fait un individu durant ses tâches de travail afin d’améliorer sa posture et de garantir quotidiennement la sécurité physique de l’individu.

L’ergonomie cognitive est un type d’ergonomie tournée vers les fonctions de l’esprit. Celle-ci est d’une grande aide lors de la conception de logiciels, d’applications et bien d’autres. Elle se concentre sur la mémoire, la perception, le langage ou encore la façon dont les informations sont présentées. L’être humain y est particulièrement sensible.

L’ergonomie organisationnelle est quant à elle orientée vers l’organisation de travail. Plus axée sur le management, elle prend en compte les facteurs humains (la communication, la culture d’entreprise, la hiérarchie, le stress, la gestion des conflits…). L’ergonomie organisationnelle a pour objectif d’optimiser l’organisation du travail et les relations par rapport aux travailleurs.